Quelles nouveautés en 2013 ?
Comment diagnostiquer les vertiges ?
Les traitements médicaux et chirurgicaux
La recherche et le développement

Anatomie fonctionnelle de l'oreille interne

Le système vestibulaire périphérique est composé au niveau de chaque oreille de cinq types de capteurs différents : les canaux semi-circulaires au nombre de trois (canal horizontal, vertical antérieur et postérieur) et les organes otolithiques au nombre de deux (l’utricule et le saccule), soit dix récepteurs au total. Les cellules sensorielles sont des cellules ciliées dont les cils baignent dans le liquide endolymphatique.

 

Les cellules sensorielles otolithiques sont recouvertes par une membrane tectoraile incrustée de petits cristaux de carbonate de calcium ou otoconies.

Oreille interne

Oreille interne

Les cellules ciliées canalaires

Les cellules ciliées canalaires

Otoconies : récepteurs otolithiques

Otoconies : récepteurs otolithiques

Les cellules sensorielles transmettent l’information au système nerveux central via le nerf vestibulaire qui comprend deux parties :

  • le nerf vestibulaire supérieur composé des nerfs des canaux horizontaux et antérieur, du nerf utriculaire.

  • le nerf vestibulaire inférieur composé du nerf sacculaire et canalaire postérieur.

Les nerfs vestibulaires

Le nerf vestibulaire

Anatomie de l'oreille interne : les noyaux vestibulaires

Les noyaux vestibulaires

Les canaux semi-circulaires détectent l’amplitude de la rotation angulaire de la tête dans les trois dimensions de l’espace. Les organes otolithiques sont sensibles à l’accélération linéaire verticale (saccule) ou horizontale (utricule) de la tête dans l’espace et détectent l’inclinaison de celle-ci par rapport à la gravité.

 

Les deux branches du nerf vestibulaire se projettent au niveau des noyaux vestibulaires, situés dans le tronc cérébral de part et d’autre du quatrième ventricule.

 

Les neurones vestibulaires centraux se projettent ensuite au niveau des noyaux oculomoteurs pour la stabilisation du regard ou au niveau de la moelle pour la stabilisation de la posture.

les voies vestibo-oculaires et vestibo-spinales

Les voies vestibo-oculaires et les voies vestibo-spinales

Ces noyaux reçoivent outre les entrées vestibulaires, des entrées visuelles et proprioceptives. Les noyaux vestibulaires ne sont donc pas de simples relais de l’information issue de l’oreille interne mais de véritables centres d’intégration sensori-motrice. Les neurones vestibulaires centraux se projettent ensuite au niveau des noyaux oculomoteurs pour la stabilisation du regard ou au niveau de la moelle pour la stabilisation de la posture.

Les noyaux vestibulaires se projettent aussi au niveau du cortex qui joue un rôle dans la perception du mouvement. Les zones de projection corticales sont variées. Voir le schéma ci-dessous :

Anatomie de l'oreille interne : projections corticales vestibulaires

Projections corticales vestibulaires

Ils se projettent aussi via les thalamus au niveau de différentes zones du cortex cérébral impliquées dans le traitement du mouvement.

Cortex vestibulaire
fraren
Le site d’information sur les vertiges et leurs traitements